Blog d'un passionné du web (Symfony2, HTML5, Sass, Gulp…)

Mon site freelance
Mon Facebook - Mon Twitter

Check liste : 10 points pour la mise en ligne d’un site internet WordPress

Cet article concerne la mise en ligne d’un site internet développé sur WordPress. Cependant tout est applicable pour la mise en ligne de sites web statiques.  Je pars du principe que le site web est finalisé en local ou sur un serveur de développement.

 1. Vérifier les liens internes et l’affichage

Lors de vos développements vous avez probablement utilisé les urls directement pour accéder aux pages. Vérifiez les liens (menu, boutons, liens) pour éviter d’avoir des liens mort ou des pages inaccessibles dès la mise en ligne. La page 404 est-elle définie ?

Au niveau de l’affichage voici ce que je vérifie. Si vous avez des choses  à rajouter n’hésitez pas !

  • Aucun dépassement horizontal à cause d’une image (barre de scroll horizontale)
  • Le footer ne se retrouve jamais au milieu de la page
  • Tous les textes et balises de page sont renseignés

2. Compatibilité navigateurs et mobile

Votre site est prêt et fonctionne parfaitement avec votre navigateur préféré. Il est temps de vérifier si tout fonctionne avec les autres navigateurs et notamment celui qui pose souvent quelques problèmes ! Il est intéressant de noter les bugs lié à un navigateur pour les prochaines fois …

Pour vérifier sur mobile vous pouvez utiliser Chrome et sa fonctionnalité dédiée. Cependant rien ne vaut un test sur votre smartphone. Pour cela vous pouvez par exemple utiliser un sous domaine bloqué par un htaccess et non indexable.

3. Optimisation des images

Les images peuvent être un gros frein au chargement des pages. Redéfinissez dans un premier temps la taille des images en fonctions de la taille utile à l’affichage. Utilisez les algorithmes d’optimisation sans perte fournis par les logiciels. On peut par exemple utiliser OptiPng ou un plugin WordPress dédié.

4. Minification et regroupement des fichiers css, js

Une page (voir un site complet) ne devrait charger qu’un fichier js minifié et q’un fichier CSS minifié.  Si vous développez votre propre thème le mieux et de créer ces fichiers par vous-même soit automatiquement avec Gulp ou bien manuellement. Sinon vous pouvez utiliser un plugin.

5. Regroupement des fonts

Personnellement j’utilise les fonts Google au travers de leur CDN. Si vous avez plusieurs fonts regroupez les en une seule en séparant les noms par des « ; » :

Avant :


 <link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Lora' rel='stylesheet' type='text/css'>
 <link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Roboto' rel='stylesheet' type='text/css'>

Après :


<link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Lora;Roboto' rel='stylesheet' type='text/css'>

6. Plugins WordPress indispensables

Par défaut j’essaye d’utiliser au minimum les plugins. Cependant en voici  un ou deux biens utiles indispensables pour améliorer les performances et le référencement.

  • Diable emoji (retire les fichiers utiles aux émoticônes)
  • Wp Super cache ou w3 cache (mise en place du cache)
  • Yoast SEO

7. Fichier .htaccess complet pour la sécurité et la mise en cache client

Je n’entre pas dans les détails de la création du fichier .htaccess d’autres le font très bien : http://wpmarmite.com/htaccess-wordpress/ . Voici un fichier personnel qui regroupe toute les bonnes pratiques WordPress :

https://github.com/fundup/wordpress-gulp-bower-sass/blob/master/src/.htaccess

8. Sécurité d’un site WordPress

Cet article n’est pas sur la sécurité je ne vais donc pas trop rentrer dans les détails.

  • dans le fichier function.php :

//security on WordPress
remove_action("wp_head", "wp_generator");
add_filter('login_errors',create_function('$a', "return null;"));
define('DISALLOW_FILE_EDIT',true);
  • Changer l’url de connexion /admin
  • Limiter le nombre de tentative de connexion

Pour les 2 points ci-dessus voici un plugin : All In One WP Security

9. Redirection www vers non www

On peut évidement faire l’inverse. A mettre dans votre .htaccess ou vhost :


RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^www.example.com [NC] RewriteRule ^(.*) http://example.com/$1 [L,R=301]

9. Google Search console

Installer Google Search Console est relativement indispensable pour un site en ligne. Il permet notamment de vérifier votre Sitemap et robot.txt. Pour en savoir plus vous pouvais toujours lire mon article sur Google Search Console . Je ne préconise pas Analytics mais si vous voulez à tout prix l’installer c’est maintenant.

Une fois la mise en ligne effectuée il peut être bon de le vérifier avec par exemple Google Page Speed ou GtMetrix.

Merci de votre lecture et n’hésitez à me faire part des points que j’aurais pu oublier.

1 décembre 2015


Previous Post

Next Post